STÉPHANE BOUM – Coiffeur Professionel

Découvrez aujourd’hui l’interview de Stéphane Boum , jeune chef d’entreprise à Douala. Nous sommes allés à la rencontre de ce coiffeur professionnel, qui ambitionne de lancer une chaine de salons de coiffure au Cameroun. Retrouvez en quelques lignes son parcours atypique, attachant et inspirant pour chaque jeune qui souhaite aller au bout de ses rêves.

Bonjour Stéphane, pourriez-vous en quelques phrases vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle BOUM Isaac Stéphane. Je suis un Camerounais âgé de 28 ans, originaire du village Ngambé dans la Sanaga maritime – Région du Littoral. Je suis Coiffeur de profession.

 Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans l’univers de la coiffure professionnelle?

J’ai été fortement inspiré par les conseils, la vie, et l’expérience de mon grand-père. Il a d’ailleurs été mon premier client alors que je n’étais âgé que de 10 ans. Mon grand-père a  nourri un rêve qu’il n’a malheureusement pas pu réaliser : ouvrir un institut de beauté.  Avec le temps, j’ai décidé de devenir quelqu’un de responsable et de respecté en me mettant au service des autres et en gagnant honnêtement mon pain quotidien. Cet accomplissement passait pour moi, par la réalisation du rêve de mon grand-père.

Quels sont vos modèles de réussite et en quoi leurs expériences vous ont-elles été bénéfiques dans la conduite de vos projets?

Une fois de plus, mon grand-père qui a été mon premier patron, est le principal modèle m’ayant inspiré. J’ai principalement tiré de son expérience, les valeurs de respect : respect de soi et respect d’autrui.

2014-02-25_10-50-03_512

N’avez-vous pas tout simplement ainsi voulu transformer un problème de votre environnement en opportunité ?

Non, bien au contraire ! J’ai beaucoup travaillé et j’ai dû consentir  à de nombreux sacrifices.  J’ai roulé ma bosse dans plusieurs structures de la place autres que des salons de coiffures avant de prendre la décision de me lancer.

Qu’est ce qui d’après vous fait la différence entre RELAX COIFFURE et les salons que l’on rencontre quotidiennement dans la ville de Douala ?

La QUALITE DU SERVICE. A « RELAX COIFFURE », l’accueil est chaleureux, l’espace est chic et la qualité est de mise ; sous la conduite d’un personnel qualifié, sérieux et efficace : c’est de la grande pointure.

Considérez-vous votre salon de coiffure comme une entreprise à part entière ? Si tel est le cas, Pourquoi ?

Bien sûr ! Nous disposons d’un personnel unique. Nous réglons nos fournisseurs, payons nos impôts et taxes, et disposons d’une carte de contribuable en bonne et due forme. Nous nous considérons donc comme un établissement sérieux qui se plie aux exigences de la loi.


” Seule la persévérance, la confiance en soi, la détermination et l’onction du Seigneur nous conduiront au succès véritable”


Votre salon ne désemplit pas, vous employez autant que n’importe quelle PME ; quelle est votre plus grande satisfaction : embellir les femmes, fournir des solutions d’emploi à d’autres jeunes ou démontrer que votre métier a encore des cordes cachées à son arc ?

Chez « RELAX », c’est un espace au Masculin.  Notre rôle majeur consiste à recycler des jeunes sérieux et volontaires que nous formons gratuitement afin de les rendre aptes à exercer la profession.  Je suis en parfait accord quand vous parlez de cordes cachées à son arc : Les travailleurs acharnés et dévoués qui nourrissent une passion pour ce qu’ils font ne sont jamais en manque d’inspiration. Je me considère de ceux-là.

2014-01-26_12-33-49_418

 Parlons de vos ambitions : Quels sont vos projets pour RELAX COIFFURE pour les 2,3 prochaines années ?

Mes projets pour « RELAX » sont tellement nombreux ; la seule chose que je demande à DIEU est de m’offrir suffisamment de souffle de vie pour que je puisse mener mes projets à terme.  Tant que la Vie sera au rendez-vous, les réalisations suivront.  Notre ambition principal est de nous étendre sur toute l’étendue du territoire camerounais, et pourquoi pas au-delà des frontières, notamment dans les autres pays de l’Afrique Centrale.

Quelle place accordez-vous au concours des autres corps de métier (droit, comptabilité, marketing, communication) dans le développement de votre affaire?

La place la plus importante. La communication tient une place de choix dans le développement de toute entreprise. Pour la petite histoire : J’ai fait des études de Droit, mon cousin est comptable et ma petite sœur est détentrice d’une licence Professionnelle en marketing. Le trio familial s’est donc unit pour offrir des solutions à l’épanouissement de mon projet entrepreneurial.

 Comment gérez-vous le côté administratif et le personnel au quotidien ?

En tant qu’administrateur et principal gérant de mon entreprise, je me dois d’incarner l’exemple que je souhaite voir mes employés incarner. Je fais donc l’effort d’arriver le matin avant tout le monde, afin de m’assurer que le personnel arrive à l’heure et se vêtit de manière présentable pour donner une bonne image de l’entreprise.  En prélude au travail, nous débutons tous les jours par une séance de prière : Il faut toujours remercier le Seigneur avant de commencer toute chose.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées tout au long de votre parcours d’entrepreneur et comment les avez-vous surmontées ?

Mon parcours, comme celui de tout entrepreneur a été jalonné de nombreuses difficultés. Celle m’ayant le plus affecté, est d’avoir été traité de « sectaire » par mes amis, tout simplement parce que je rencontre du succès dans ma volonté de rendre ma vie utile à la société. A l’époque, quand je commençais cette aventure, la plupart d’entre eux trainaient à longueur de journée à ne rien faire.  Je profite de la tribune qui m’est offerte pour dire à la jeunesse : « la vraie magie, c’est le travail ! ». Il n’est pas facile de gérer les hommes  et leurs humeurs mais avec le temps on s’y adapte.

Quels conseils à l’attention de notre jeunesse qui souhaite entreprendre et qui se heurte au quotidien à des obstacles ?

Vous savez, les jeunes d’aujourd’hui veulent devenir riches et célèbres sans consentir aux efforts qui sont supposés accompagner cette réussite. Pour peu qu’un jeune ait la chance d’investir, il aspire dans l’immédiat à devenir milliardaire. Seule la persévérance, la confiance en soi, la détermination et l’onction du Seigneur nous conduiront au succès véritable.

L’équipe  SJC vous remercie pour votre disponibilité, tout en vous souhaitant beaucoup de succès dans la conduite de vos différents projets.