Mot du Président SJC 2016

Notre association grandit, se renforçant, nos idéaux et notre vision s’affirment. Croissance ou maturation, nous nous savons en perpétuelle transition. A l’aube de ce nouvel exercice, nous savons avoir connu des échecs, l’apprentissage qui en découle est nécessaire et s’intègre dans notre démarche constante de rectification, réajustement, perfectionnement. Toutefois, nous avons aussi connu l’accomplissement, parfois au-delà de nos espérances, de quelques-uns de nos projets.

A l’aune du «Carnet de l’Engagement pour la Jeunesse» qui certes, expose notre vision mais surtout s’essaie à prescrire une méthode pour une implication personnelle de chacun au-delà du caritatif ; nous avons pu (via des retours d’expériences et d’impressions) mesurer l’intelligence et l’ingéniosité collective de la jeunesse de notre pays. Sa capacité à penser son futur, à transcender son quotidien avec pour ambition d’être pionnière dans la résolution des problèmes que rencontrent nos congénères.

Les Journées de l’Entreprenariat Jeunesse, notamment la focalisation sur l’Agrobusiness «Agrobiz Day», ont réussi à inciter de nombreux jeunes camerounais à revoir leur appréciation du secteur primaire. « Nourrir est noble ». Les programmes d’aides, les success – stories pullulent, les aînés prêts à accompagner ne manquent pas. Les nombreux participants à cet effort SJC ont pu être informés des différentes initiatives publiques et privées existantes. Le décor est planté, ne manque que les artisans, dans ce secteur aux opportunités multiples.

Par ailleurs, viscéralement partisans de l’intégration nationale réelle et active, à travers nos deux excursions-éducatives en 2014 dans la fertile région de l’Ouest et 2015 dans l’exubérante Adamaoua, l’affirmation de notre ‘camerounité’, de notre volonté de découvrir notre pays, sa population, notre nation, une et prospère, a pu s’exprimer. Face aux défis demeurons fermes, nous l’a-t-on enseigné. Les principes fondamentaux qui nous unissent doivent demeurer inflexibles et inamovibles ! Vous êtes… Nous sommes le Cameroun !

Par ma voix et celle de notre nouvelle équipe dirigeante, j’adresse de chaleureuses cordialités à l’ancien président, mon frère Hiram S. IYODI. Recevant ses encouragements à le surpasser en résultats et sourires de bénéficiaires, je sais que par cette transition, c’est bien notre foi qui croît et se renforce. D’aucuns sont mus par l’afro-optimisme, nous sommes optimistes pour notre Cameroun d’abord, néanmoins sans exclusion aucune.

Demeurent les challenges.

L’exercice précédent a, outre de faire comprendre aux jeunes que leurs voix ne sauraient compter sans leur implication personnelle, activités sociales et engagement citoyen, satisfait à l’idée que des jeunes qui synchronisent leur discours sur une action-volonté de performance, peuvent même en usant de larges délibérations obtenir quelques succès.

Demeure le challenge de faire «Synergie».

Nous jeunes leaders, malgré la solution facile de mutualisation continuons de nous perdre: individualisme, cynisme, nombrilisme. Dans un monde de plus en plus complexe, où les initiatives s’appuient de plus en plus sur le “crowd”, l’Union est seule garantie pour faire la force. Méditons-y !

Demeure le challenge de l’implication.

Notre association postule que chacun doit non pas se demander “pourquoi”, mais “comment” régulièrement s’inscrire dans une démarche de service de la multitude! Les membres de notre association se recommandent de ne pas faire l’économie de ”leur matière grise”: apte à organiser la proximité pour ensemble résoudre les problèmes de la communauté. L’un après l’autre, un (seul) à la fois. Nous nous y sommes engagés.

Demeure le challenge du leadership personnel.

Trop encore parmi nous attendent le « Messie ». Celui qui viendra briser tous les obstacles, or chacun de nous est face à la réalisation de sa légende personnelle, face à l’écriture en lettres d’or de sa destinée propre. Si l’entreprenariat semble être la nouvelle religion économique et sociale mondiale, celle-ci invite chacun de nous à son propre leadership. L’Afrique actuelle vit sa part de transition. Le système dominant actuel vit sa crise. Alors qu’apparaissent les signes d’une révolution culturelle qui remettra idéalement l’Afrique au coeur de l’Afrique, au cœur du Monde et éventuellement notre pays au cœur du coeur du Monde… Qui mieux que l’Africain et de fait le Camerounais, sera capable de mettre l’endogène et nos terroirs au coeur de la mondialisation ? C’est le temps de la Jeunesse. C’est notre temps ! C’est ton temps !

Face à ces nombreux challenges qui ne sont pas nouveaux pour notre Monde, la SJC (Synergie de la Jeunesse Camerounaise) et les autres associations, fondations, mouvements, coopératives, ONG… auront besoin de vous, de chacun d’entre nous, de Toi ! Serez-vous là ? Répondrez-vous présent à ce rendez-vous avec vous-même ? Sans prétention aucune de notre part, n’hésitez pas à imiter les bons exemples, créez votre chemin, bâtissez votre sentier, faites mieux ! Cela est notre responsabilité d’adultes futurs. Face aux défis, nous concevons, nous énonçons, nous agissons, nous nous associons, nous nous améliorons, nous nous développons, derrière chaque défi se trouve une opportunité d’excellence. Face aux défis, nous ne serons jamais trop nombreux. Face aux défis, n’hésitez (surtout) pas !

William L. NGATCHA N.