CAUSERIE EDUCATIVE – TRADITIONS AFRICAINES ET DEVELOPPEMENT

De toute Eternité, l’histoire de l’Humanité nous apprend que les peuples qui ont perduré avaient développé des connaissances poussées sur le fonctionnement de la matière et celui de l’esprit. Cette démarche d’acquisition et de mise en valeur de la connaissance pour le développement, requérait un perfectionnement incessant de la part de ceux qui étaient appelés à conduire le destin de ces communautés. Les élites se devaient de se connaître elles-mêmes en tant qu’individus, citoyen du village planétaire. Elles devaient également acquérir  une maîtrise certaine de l’identité des peuples dont elles étaient en charge, traduite par leur histoire, leurs cultures et leurs traditions.

La situation actuelle de notre humanité fait clairement état de l’échec des élites de tout bord. En effet, l’effondrement des principaux systèmes socioéconomiques et politiques ainsi que les affrontements de plus en plus violents entre les civilisations nous mènent progressivement vers le chaos. En tant que berceau de l’Humanité, et donc de la Connaissance et de la Vie, l’Afrique doit de nouveau s’éveiller comme par le passé,  pour redonner vie à ses puissants royaumes d’antan : Manding, Koush, Kongo, Zoulou…Seulement, tout le monde y compris les jeunes en qui repose l’avenir du continent s’accordent à dire qu’il n’y a plus d’espoir. « L’Afrique est mal partie », affirment-ils! Nous ne partageons pas cette opinion.

L’Afrique d’aujourd’hui résulte de ce que, depuis 6 siècles, les puissants de la pensée, de la parole et de l’action dans le monde ont minutieusement planifié, puis traduit en actes militaires, politiques et économiques. Ce que l’Afrique sera pour les 6 prochains siècles découlera donc de la capacité qu’aura dès aujourd’hui, cette nouvelle génération d’africains libérés, à penser et à projeter leur idéal dans des modèles de développement concrets, équitables et durables.

Le monde annonce une autre histoire de l’Afrique ! En 2040, avec ses deux milliards d’habitants, le continent noir outre la principale réserve de matières premières qu’il constitue déjà, sera le premier marché de consommation et le principal pourvoyeur de main d’œuvre de la planète. Les prospectives nous confortent dans notre conviction que cette Afrique de 2040-2060 sera à l’orée du centenaire de nos indépendances, le phare idéologique et le poumon économique de la planète. Toutefois, nous ne sommes pas dupes. Avec l’omniprésence des multinationales du G8 et l’intéressement de plus en plus poussé des BRIC, cette émergence du continent africain risque de se faire au détriment des fils de KEM (Fils à la peau noire du patriarche Noé, de biblique mémoire). Pour pallier à cette recolonisation économique et certainement politique,  nous soulevons le besoin urgent et pressant qu’ont les 15-35 ans d’aujourd’hui à être adéquatement formés pour mieux s’affirmer, afin de défendre les intérêts des leurs dans les décennies à venir.

Au sein de la Synergie de la Jeunesse Camerounaise, nous sommes convaincus que seule l’éducation permet de transformer durablement les mœurs et les mentalités. L’éducation développe chez les membres d’une communauté, cette indispensable capacité cohérente d’Etre, de Penser et d’Agir, qui seule permet de concevoir avec justesse et de conduire efficacement les programmes de développement de leur société. Mais ce que l’éducation transmet résulte de traditions, de manières de penser, d’agir, de s’exprimer, de générer et de gérer les émotions, et ces pratiques sont des héritages historiques et traditionnels. Nous y sommes !

L’histoire de l’Humanité nous enseigne donc que les modèles de développement sont intimement liés aux cultures ainsi qu’aux traditions des peuples qui les conçoivent. Dans cette ère de mondialisation qui tend en réalité à un alignement sur la pensée unique occidentale et à un reniement par les Africains de ce qu’ils sont pour un assujettissement à l’autre, l’éducation comme voie de transformation de l’être doit préalablement transmettre l’essence même de notre identité ; afin que les africains œuvrent positivement à la préservation, la transmission et la valorisation de leur héritage traditionnel, pour mieux concevoir des solutions propres à leurs problématiques.

C’est dans l’optique d’apporter sa contribution à l’éveil de conscience des africains quant à l’apport des traditions dans la structuration des modèles de développement, que la Synergie de la Jeunesse Camerounaise à instituer les causeries éducatives TRADITIONS AFRICAINES & DEVELOPPEMENT. La première édition de ces ateliers de réflexion et d’échanges se déroulera le Jeudi 26 Décembre 2013, à la salle de conférence de l’Hôtel SOMATEL à Bali, sous la thématique : Comment la jeunesse camerounaise doit-elle se servir des traditions pour structurer sa pensée et formuler des modèles de développement endogènes qui conduisent à l’émergence du continent africain?

Cette première édition sera organisée en collaboration avec la Fondation Mbômbôlè. La Fondation Mbômbôlè œuvre à la réhabilitation en Terre d’Afrique, de la Tradition par les jeunes et d’abord à leur bénéfice, afin que cette Tradition serve au mieux-être et au mieux-vivre ensemble, de nos communautés. Etant reconnu que les principales structurations et formulations de la pensée qui dirige le monde se réclament de personnes qui ont accompli une révolution majeure dans le champ de la pensée avant qu’ils n’aient atteint l’âge de 40 ans, la Fondation met à la disposition des jeunes d’Afrique et du monde depuis le mois d’Avril 2013, des livres et des revues visant à offrir aux lecteurs des outils d’étude, d’expérimentation et d’édification pour éveiller en chacun d’eux la connaissance de soi et du monde environnant, le sens de la responsabilité, du service et du leadership.

Cette causerie éducative sera également l’occasion pour tous de « réseauter » avec des jeunes issus d’horizons divers et d’échanger avec des acteurs impliqués dans la vie de la société camerounaise. Nous y convions l’ensemble de la jeunesse, et particulièrement ceux qui entretiennent le désir de mettre leurs énergies et leurs compétences à contribution de l’édification d’un Cameroun Uni, Fier de son Histoire et de sa diversité culturelle.

Demain ne se construit qu’avec l’implication de CHACUN aujourd’hui !

 

La Synergie de la Jeunesse Camerounaise.

Une réflexion au sujet de « CAUSERIE EDUCATIVE – TRADITIONS AFRICAINES ET DEVELOPPEMENT »

  1. great initiative, when I see such things you develop enthusiasm, I am proud to be from this generation our country needs. It is important not to give up because with a strong youth, ambitious, motivated the Cameroon will be better.

Les commentaires sont fermés.